PNG, JPG, TIFF, GIF et WEBP : comment choisir le meilleur format pour vos images

Nous utilisons souvent différents formats d’images sur notre site web ou sur nos réseaux sociaux. Mais connaissez-vous exactement la différence entre chacune d’elles, ou le type de format que vous devez utiliser dans chaque cas ? Bien qu’il y en ait d’autres, PNG, JPG, TIFF et GIF sont les formats les plus connus, et nous voulons en parler aujourd’hui pour en préciser les caractéristiques, auxquelles nous ajouterons un nouveau venu comme WEBP. Nous vous en parlerons plus loin.

Différences entre les formats PNG, JPG, TIFF, GIF et WEBP

Vous avez souvent entendu parler des PNG, JPG, TIFF et GIF, mais vous ne savez pas lequel utiliser pour votre espace web, votre boutique en ligne ou vos plateformes sociales. Oui, nous faisons référence aux différents formats d’images que vous pouvez trouver, et vous devez être clair à ce sujet pour éviter leur utilisation abusive. Examinons-les en détail :

JPG

Le format d’image le plus connu et le plus répandu parmi les utilisateurs est peut-être le JPG. Qu’est-ce qu’un JPG ? Un format d’image avec perte de qualité, c’est-à-dire que chaque fois que vous le manipulez ou que vous en réduisez la taille, l’image en question perd en qualité.

C’est un format conçu pour la compression d’images numériques et photographiques, et est capable de sauvegarder des informations sur les couleurs CMJN ou RVB, ainsi que les niveaux de gris. C’est le format standard utilisé par les appareils photo numériques, bien que dans les cas où l’on parle de photographie professionnelle, il est conseillé d’utiliser d’autres formats.

Il est également largement utilisé sur les sites web et les réseaux sociaux, à la fois pour sa compatibilité avec différentes plateformes et programmes, et pour le fait qu’il s’agit d’un type d’image qui ne pèse pas trop lourd. Cependant, vous devez d’abord réduire son poids en utilisant des programmes d’édition tels que Photoshop (dans ce cas, le logiciel lui-même dispose d’une option « Save for Web », fortement recommandée dans ces cas).

Lorsque nous parlons de travail de conception professionnelle, comme la création d’une affiche, d’un logo, etc., il n’est pas conseillé d’utiliser le JPG comme extension, précisément en raison de la perte de qualité dont nous avons parlé précédemment.

PNG

A l’opposé du JPG se trouve le PNG, qui est un format de compression sans perte. De plus, c’est un format qui permet l’utilisation de transparences, alors que le JPG sera toujours vu avec un fond blanc. D’autre part, sa taille est également plus importante, de sorte que s’il est utilisé dans des photographies, il faut tenir compte du fait que le dossier final sera considérablement lourd.

Quand l’utiliser ? Comme le JPG, le PNG est souvent utilisé pour les plateformes web et en ligne lorsque vous souhaitez maintenir une haute qualité de l’image finale, ou dans les cas où l’image n’a pas d’arrière-plan. Il est également utilisé lorsqu’il s’agit de dessins ou de logos vectoriels, qui auront un meilleur aspect et une meilleure qualité de couleur dans ce format qu’en JPG. Cependant, il ne s’agit pas d’une extension utile pour les œuvres dont le but est l’impression numérique, car ce format ne supporte pas les couleurs en CMJN.

GIF

Si en vogue de nos jours, le GIF est un format d’image qui permet de créer des images en mouvement sans installer de logiciel spécifique (d’où sa récente notoriété, qui a conduit à l’émergence de portails spécialisés comme Giphy).

Il supporte les animations, les transparents et les palettes de 256 couleurs (contrairement au PNG, qui supporte des millions de couleurs).

En plus des animations, les GIF sont souvent utilisés pour sauvegarder des logos simples ou des illustrations simples avec des couleurs plates et peu de poids. Il n’est pas très adapté à la photographie : les images photographiques perdent trop de qualité dans ces formats GIF.

TIFF

Enfin, nous avons examiné un autre format d’image également très utilisé, notamment dans le cas d’images de très haute résolution et qualité, et de manière plus professionnelle. Le TIFF permet de traiter les images et les données dans un seul fichier, sans perte de couleur et avec beaucoup de définition. Il n’est donc pas adapté au web ou aux plateformes numériques.

Le WEBP, le nouveau venu

Enfin, nous mentionnons le WEBP, un nouveau format de compression d’images développé par Google et qui est devenu l’une de ses principales recommandations lors du développement de sites web. Développé depuis 2010 par Google, il s’agit d’une initiative open source, qui présente un grand avantage : tant en images statiques qu’en animations, elle réussit à réduire le poids de plus de 30%. Son gros inconvénient : il n’est pas trop répandu et toutes les versions de tous les navigateurs ne le supportent pas : seuls Chrome et Opera le gèrent sans problème.

En bref : comment choisir le meilleur format d’image

Si vous recherchez un format d’image qui convienne à tout, tant pour les photos de (disons) votre boutique en ligne que pour son logo, le format le plus recommandé est le PNG. Le JPG pour la photographie ; sa faible qualité vous facilitera la tâche et améliorera le temps de chargement final de votre site web. Et le GIF pour les animations, et les fichiers avec peu de couleurs et d’informations. Dans le cas du TIFF, son utilisation est plus professionnelle et peu orientée vers le numérique.

Découvrez également :