Top : cinq réseaux sociaux chinois les plus populaires

Le monde des réseaux sociaux et des plateformes de messagerie est dirigé par les grandes entreprises technologiques habituelles. Ainsi, Facebook, Facebook Messenger, YouTube, Instagram et WhatsApp, arrivent en tête de la liste des réseaux sociaux les plus utilisés dans le monde.

Mais après les premières positions avec les réseaux que nous avons mentionnés, nous pouvons trouver des noms moins connus comme Wechat, QQ ou Douyin. Ceux-ci occupent respectivement la sixième, la huitième et la neuvième place de la liste et sont des réseaux sociaux chinois d’origine, dont l’utilisation est principalement réservée aux utilisateurs de ce pays, mais dont les utilisateurs se comptent par centaines de millions.

Les réseaux sociaux chinois que vous devez connaître

Il convient de noter que la Chine est le pays qui possède le réseau le plus strict de censure numérique, au point que la navigation sur Internet est contrôlée par le gouvernement. Pour cette raison, de nombreuses applications et plateformes étrangères ne parviennent pas à survivre dans le pays, car elles ne peuvent pas répondre aux exigences de la censure imposée. Clubhouse, le réseau social du moment, a subi le cas le plus récent de blocage, en raison de la difficulté de contrôler les conversations au sein de leurs salles.

C’est sur la base de ces fortes restrictions que naissent les réseaux sociaux chinois, qui sont en principe très semblables à leurs homologues occidentaux. C’est-à-dire des plateformes de communication, de divertissement, qui encouragent la connexion par des moyens numériques, mais qui sont soumises aux lois imposées par le gouvernement. Malgré cela, la notoriété de certains de ces réseaux a dépassé les frontières. Apprenez avec nous un peu plus sur ce dont il s’agit, pourquoi ils sont si importants et comment fonctionnent les cinq réseaux sociaux chinois les plus utilisés.

WeChat

Nous commençons par le plus important en termes de nombre d’utilisateurs, avec plus de 1,2 milliard d’utilisateurs. Ce service de messagerie est très similaire à WhatsApp, bien qu’il possède beaucoup plus de fonctionnalités que ce dernier.

L’un des aspects les plus pertinents de WeChat est l’intégration de différentes applications au sein de son interface appelée Mini Programmes. Ceux-ci permettent à l’application de proposer des services diversifiés à ses utilisateurs, le plus important étant WeChat Pay, une plateforme de paiement électronique. Ce service de paiement et de transfert a été l’un des principaux moteurs du commerce électronique social en Chine, utilisé par de grandes entreprises de vente au détail telles que Pinduoduo.

Comme QQ, dont nous parlerons ensuite, il est disponible au niveau international et il est possible de s’inscrire sur son site web.

QQ / Qzone

Cette application, dont le visage au monde est un drôle de pingouin, compte au total 617 millions d’utilisateurs, après WeChat. À première vue, on pourrait croire que le réseau de messagerie est rempli de bots ou de faux comptes, car leurs profils sont nommés par un chiffre pouvant aller jusqu’à 12. Dans tous les cas, il est possible de créer un alias pour être identifié de manière plus appropriée. Une autre particularité de QQ est que ses comptes ont une durée de vie d’un mois, donc s’ils ne sont pas renouvelés dans ce laps de temps, le système les désactive.

Sa fonction principale est la messagerie, elle est donc similaire à des plateformes comme Facebook Messenger ou WhatsApp, auxquelles nous sommes habitués. Bien que QQ inclut dans ses services des options plus variées, permettant même le chat vocal. Cette plateforme occupe actuellement la cinquième place du classement Alexa (qui mesure le trafic web) au niveau mondial, n’étant dépassée que par YouTube dans le domaine des réseaux sociaux.

Surtout, il est la porte d’entrée de QZone, un réseau social « classique » comptant plus de 600 millions d’utilisateurs. Pour faire une comparaison, nous pourrions dire que QQ est Messenger et Qzone est Facebook.

Il est possible de s’inscrire à QQ, puisqu’il dispose d’une version internationale sur un site web qui fonctionne également en anglais, et que son système permet également la traduction automatique des textes. Donc, si vous voulez l’essayer, c’est très facile à faire. QQ possède également v.qq.com, anciennement Tencent Video, un réseau social vidéo de type YouTube comptant plus de 100 millions d’utilisateurs.

Douyin, le TikTok original

Douyin est la version originale de l’essor international de TikTok, bien qu’étant réservée à une utilisation en Chine, elle compte moins d’utilisateurs que sa copie internationalisée. En janvier de cette année, Douyin comptait un total de 617 millions d’utilisateurs, soit moins que les 689 millions que compte TikTok.

Au-delà de la variation du nombre d’utilisateurs, Douyin présente des caractéristiques spécifiques qui le différencient de sa version internationale. Comme WeChat, cette application est largement utilisée dans le domaine du commerce électronique social, offrant un canal de vente innovant grâce à son format vidéo court.

De même, le public cible varie, puisque Douyin compte des utilisateurs d’âges très divers, pouvant même atteindre 40 ans. Cela est dû au type de contenu que l’application présente, car bien qu’elle soit axée sur le divertissement, elle propose des sujets plus variés comme les curiosités et le commerce.

Baidu Tieba, un espace pour les forums

Bien qu’il n’apparaisse pas directement dans le classement Alexa, sa société mère Baidu (le moteur de recherche le plus populaire de Chine) est le quatrième site web international le plus fréquenté. Baidu Tieba est une plateforme en libre accès qui regroupe des forums de discussion offrant à près de 300 millions d’utilisateurs un environnement propice au partage d’opinions. Le slogan de ce réseau social le présente comme « Né pour votre intérêt ».

Dans ses forums, qui abordent de multiples sujets allant des célébrités aux films, en passant par les livres ou les bandes dessinées, plus d’un milliard de messages ont été publiés. En fait, le trafic de Baidu Tieba représente plus de 10 % du trafic total de Baidu. La société chinoise Baidu dispose également d’une encyclopédie ouverte à laquelle tous les utilisateurs peuvent participer, dans le style de Wikipédia, appelée Baidu Baike, et d’un site web pour les achats directs.

Il existe également une version internationale appelée Baidu Postbar, qui est présente dans des pays comme le Brésil, le Vietnam et la Thaïlande.

Sina Weibo, le réseau de microblogging chinois

On pourrait l’appeler la version chinoise de Twitter, un réseau qui a été interdit par la censure du pays. Sina Weibo compte 511 millions d’utilisateurs, dépassant ainsi Twitter, qui n’en compte que 353 millions. Ce réseau de microblogging est passé de la 31e place il y a un an, à la 15e place dans le classement Alexa.

Bien que Sina Weibo soit apparu comme une alternative à Twitter, il a abandonné depuis 2016 la limitation en caractères, la caractéristique phare de Twitter. Il diffère également par son format, qui est beaucoup plus proche des forums de discussion, ce qui le rapproche de Facebook.

L’anonymat qu’il offre entraîne une surveillance constante par les censeurs du pays et plusieurs sources ont souligné à plusieurs reprises qu’il existe un groupe de personnes au sein du gouvernement chinois qui se concentre exclusivement sur le contrôle des publications faites sur Sina Weibo, qui compte des comptes anonymes, mais aussi des visages connus dans le pays. C’est également le réseau vers lequel les entreprises nationales et internationales se tournent pour maintenir leur profil.

Découvrez également :